lundi 20 février 2017

Concert spirituel à Paris le 5 mars 2017



Le Père Michel Baumel, moine et organiste de l'Abbaye Saint-Wandrille,
nous fait part de cet événement :

Concert spirituel
sur le thème du Carême et de Pâques

dimanche 5 mars 2017, à 16h30
 



en l’église Sainte-Marie des Batignolles
77 place du Dr Félix Lobligeois 75017 Paris

Entrée libre

avec

Dom Michel Baumel (organiste de l'Abbaye Saint-Wandrille)

&

Nazim Boudjenah (récitant), de la Comédie Française


PROGRAMME :

J.S. Bach (1685-1750) :
Choral final de la Passion selon Saint Jean

Texte : P. Claudel (1868-1955)
Le chemin de la croix - Stations 1 à 3

D. Buxtehude (1637-1707)
Chaconne en mi mineur

Texte du choral : « Ô Homme pleure sur tes lourds péchés »

J.S. Bach (1685-1750)
Choral : « Ô Homme pleure sur tes lourds péchés »

Texte : P. Claudel (1868-1955)
Le chemin de la croix - Station 4

P. Cornet (1575-1633)
Salve Regina

G. Bélier (1863-1938)
Toccata en ré mineur

Texte du choral
« Christ gisait dans les liens de la mort, pour nos péchés »

J.S. Bach (1685-1750) :
Choral : « Christ gisait dans les liens de la mort, pour nos péchés »

Texte de l’hymne : « Ô filii et filiae »

D. Bédard (1950) :
Méditation sur : « Ô filli et filliae »

Texte de l’Alleluia du Messie d’Haendel

G. Haendel (1685-1759) :
Alleluia du Messie


Dom Michel Baumel, organiste de l’Abbaye Saint-Wandrille, débute le piano à l’âge de 9 ans avec Françoise Yvart et Jean-Marie Delestre, puis l’orgue avec Lionel Coulon. Après son noviciat à l’Abbaye Saint-Wandrille, ses supérieurs l’envoient au Conservatoire de Rouen dans la classe de Louis Thiry d’où il ressortira en 1988 avec un premier prix d’orgue. Sa fonction d’organiste est d’accompagner et soutenir le chant et la prière de ses frères, ainsi que celle des fidèles, par l’interprétation d’œuvres du répertoire ou d’improvisations.

Nazim Boudjenah, de la Comédie Française. Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (Promotion 1999), Nâzim Boudjenah a joué au théâtre sous la direction de Benjamin Sisqueille (Dom Juan de Molière, Peines d’amour perdues de Shakespeare), puis il a travaillé avec Daniel Benoin, Éric Vigner, Jean-Baptiste Sastre et bien d’autres. En 2002, il a écrit et créé La Rose de Mongolie avec Bruno Michel. En 2003, il rencontre Olivier Py, qui le distribuera dans plusieurs de ses créations (Le Soulier de satin, Jeanne d’Arc au bûcher… etc) Il se produit régulièrement à la Comédie Française qu’il intègre comme pensionnaire au 1er janvier 2010, en interprétant notamment et entre autre : Tartuffe, l’Avare de Molière, Innocence de Dea Loher, La Petite Fille aux allumettes de Hans Christian Andersen, Antigone de Jean Anouil, Othello de William Shakespeare L’Île des esclaves de Marivaux, Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand … etc


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire